Lettre ouverte à ma compagne la crise.

Ma très chère crise,

Tu permets que je te tutoie ? Après tout, ça fait déjà quelques années que tu me suis au quotidien alors on peut dire qu’on se connaît bien maintenant.

Je dois avouer que, quand on m’a annoncé ton arrivée, je n’y croyais pas. Pourquoi un personnage d’envergure, aussi mondialement connu que toi s’intéresserait à moi, petite commerçante perdue au milieu de ma Bretagne. Je pensais sincèrement que tu ne me regarderais même pas ! Tu as mis le temps, mais tu es venue quand même. Apparemment, la région te plaît puisque tu t’y installes doucement mais sûrement.

Au début, tu te faisais discrète malgré ta popularité grandissante dans les médias. Tu le sais bien : nous, les bretons, on n’attache pas beaucoup d’importance à ce que disent les médias. Tes coups d’éclats aux Etats Unis ou en Grèce nous paraissent tellement loin ! C’était bien mal te connaître ! Force est de constater que tous ces reportages sur toi et tes frasques t’ont donné de l’assurance. Beaucoup trop d’assurance même ! Je dirais même de l’arrogance. Tu as réussi à t’insinuer sournoisement dans notre quotidien.

 1223922043LCt938

Je ne suis pas dupe tu sais : je vois clair dans ton jeu. Tu mènes un combat d’usure. Hop ! Un coup bas dans les côtes… tu nous laisses nous relever, respirer à nouveau et Paf ! Un bon coup de pieds dans les genoux. Une ou deux petites pichenettes par ci par là. A peine nous nous relevons que tu nous renvoies à terre. Ils sont nombreux ceux qui ont cessé le combat… Il faut avouer que tu es très forte à ce jeu ! D’autant plus que tu sembles t’être trouvé un compagnon… Il se défend bien Monsieur Météo ! Là, je suis obligée de le reconnaître, il t’a donné un sacré coup de main pour relancer ta popularité qui retombait un peu. Mais attention : même lui se fatiguera de toi ! Tu verras : un de ces jours, il te tournera le dos et le soleil dardera ses rayons destructeurs sur tes armes si bien préparées !

Alors je te préviens, la crise : tu ne m’auras pas à ce jeu là ! Qu’est ce que tu crois ? Que tu vas pouvoir tous nous abattre les uns après les autres et qu’on va se laisser faire ? Tu rêves ! Tu oublies que la qualité fondamentale de l’homme est justement de savoir surmonter les obstacles les plus difficiles. Alors que ce soit clair entre toi et moi : jamais je ne te laisserai m’avoir ! Jamais ! Et méfies toi de moi : il n’y a pas plus têtue qu’une bretonne !

 

wondermaman

Publicités

6 réflexions sur “Lettre ouverte à ma compagne la crise.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s