10

J’ai eu mon BAC… en 1999!

Sur une idée de Papa blogueur, un petite séquence nostalgie des années lycée où on était jeunes et innocent (siiiiiii! je vous jure que j’étais totalement innocente à l’époque… c’est après que c’est un peu parti en vrille ^^). Voici donc le témoignage « ma vie mon oeuvre » de wondermaman sur le tag du BAC.

En quel année as-tu eu ton BAC ?

En 1999. Dis comme ça, j’avoue que ça ne marque pas particulièrement. C’est quand je comment à compter que ça me fait peur: 1999, c’était il y 14 ans. 14!!!! En gros, le plus jeune bachelier de cette promo ne devait même pas être né! Et vlan! un coup de vieux dans la figure ^^.

Quelle série ? (Ça existe encore ? mdr)

Série S spécialité SVT.

As-tu reçu un cadeau de ta famille pour  l’occasion ?

Euh… je ne sais plus. Ça ne devait pas être transcendant sinon je m’en souviendrais! Je crois que ma famille était tellement persuadée que j’aurais mon BAC haut la main qu’ils s’en fichaient un peu.

Quelles études as-tu entrepris ensuite ?

Ayant été lamentablement recalée au concours de l’école d’infirmière, je me suis inscrite en fac de pharmacie à Rennes. Depuis, je connais très très bien Rennes (mais je ne connais rien à la pharmacie ^^). L’année suivante, je suis entrée en BTS Analyses biologiques. Je ne vais vous refaire tout mon CV mais j’ai pris plein de chemins différents pour finir à mon compte dans une boutique de bijoux (oui, rien à voir avec la pharmacie).

Quelle fut ta plus belle note ?

Il me semble que c’était un 17 en SVT.

Quelle fut ta plus grosse branlée ?

Sans surprise, ce fut un 10 en sport. Ne vous méprenez pas: un 10, c’était déjà énoooooorme compte tenu de mes capacités en la matière!

A l’oral ou pas ?

hein? quoi? qui me parle?

T’as fait la fête ensuite ? Si oui explique…

non, non, pas de fête: j’étais une fille sage à l’époque.

Ton avis sur le BAC aujourd’hui…

Il semble que ce soit toujours un passage obligé mais je suis bien placée pour dire que, dans la vie, on peut arriver à faire un métier qui nous plait sans forcément passer par les chemin prédéfinis.

Un souvenir personnel nostalgique qui fait pleurer de ce BAC ?

Pas vraiment… à l’époque j’avais 17 ans. J’étais plutôt introvertie et complexée. Je préfère largement la personne que je suis aujourd’hui et je suis plutôt contente du chemin parcouru!

Ils parlent aussi de leur bac:

Papa blogueur

C’était comment avant

Supamam

edwiiinapetitemam

les micmacs de Malova